mercredi 19 septembre 2007

Une petite autre... Si je pleure...



Dis-moi

Dis-moi que je crèverai seul comme un chien
En haut d'une montagne qui plonge dans la mer
La narine frémissante, et tous les sens en éveil
Pour le dernier show, le dernier show de la vie

Dis-moi qu'un oiseau viendra me rassurer de son indifférence
Tout va bien, me dira-t-il, il est juste grand temps de pourrir
Dis-moi que les feuilles viendront roussir, et qu'avec elles le vent m'emportera
Sans qu'aucun boulet de la vie pour une fois ne puisse me retenir

Alors il ne sera rien que je regrette
Sauf peut être cette vie entière
Que nous n'avons pas vécue
Cette promesse non tenue

Mais qu'importe, que le vent m'emporte
Nourrir les vers et les cloportes
Ce sera bien là de toute une vie
Le seul contrat bien rempli

Je n'ai jamais vendu mon âme
Mais c'est mille fois que je l'ai offerte
En pure perte, en pur drame
En pâture aux femmes

Mais de tout ce vin ne reste que le tanin
Vinaigre de plaies par trop ouvertes
Au fond d'un grâal puits sans fin
Où se dilue l'hier sans lendemain

Mais dis-moi que ça ne fait rien
Ce sera juste la preuve que ce n'était que ça qu'être humain
Tout a une fin
C'est peut-être ça qui est bien.

Mano Solo

2 commentaires:

missblabla a dit…

elle est magnifique cette chanson... oui comme beaucoup voir presque toutes de mano solo... toujours une larme à l'oeil quand je l'écoute... mais ça fait tellement de bien des fois d'ouvrir les robinets et d'évacuer...
les larmes ça lave le cerveau même si ça fait mal au crâne après...

"Je n'ai jamais vendu mon âme
Mais c'est mille fois que je l'ai offerte
En pure perte, en pur drame
En pâture aux... hommes"

ouais et j'ai pas envie de recommencer... ou pas trouvé celui qui donnerait vraiment mais vraiment mais vraiment envie de le faire pour de vrai...
ouais pas facile... même un peu compliqué parfois...

Léa a dit…

Moi c'est ce couplet :

"Alors il ne sera rien que je regrette
Sauf peut être cette vie entière
Que nous n'avons pas vécue
Cette promesse non tenue"

Je pourrais chialer à chaque fois que je l'entends...